Que pensez-vous du manque de diversité dans les entreprises ?

C'est la question qui a été posée lors d'un sondage commandé par la fondation Mozaik qui tente de favoriser la diversité dans les entreprises françaises.

40% des personnes interrogées déclarent que l'entreprise dans laquelle elles travaillent ne s'intéresse pas à cette problématique.

 

Qui est mis en cause ?

 

Principalement les recruteurs qui manifestement sont considérés comme le frein majeur au développement de la diversité.

La culture de l'"entre soi"

Pourtant, le sujet semble avancer lorsque par exemple, on nomme un responsable de la diversité au sein de l'équipe Ressources Humaines.

 

Les préjugés de toutes sortes représentent le premier frein à une politique de diversité. En second lieu, les personnes interviewées rapportent que bien souvent, c'est la culture de l'entre soi qui est prônée en entreprise. 

 

Certains vont même jusqu'à parler d'endogamie, politique tribale qui consiste à choisir un sujet parmi un groupe déjà défini. 

Les recruteurs se laissent plus convaincre par des candidats présentant des similarités culturelles, ethniques et sociales.

 

Toutefois, des personnes interrogées appartenant à des secteurs d'activité particuliers ressentent moins ce manque de diversité (transports, BTP ou industrie).

 

La diversité : des atouts pour l'entreprise

86% des personnes sondées estiment que la diversité reste un atout pour l'entreprise. 

Encourageant, ce score ne reflète par par ailleurs la réalité des choses. 

 

Les difficultés d'insertion des personnes concernées par cette diversité peinent toujours autant à trouver un poste. En moyenne, il faut compter 2,5 fois plus de CV envoyés pour espérer un entretien.

 

De la même manière, le chômage de cette population reste très prédominant avec un taux de 45% pour les jeunes de moins de 25 ans.

 

Visiblement, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour que les idées et les faits entrent en adéquation.

 

Sujet à suivre...