La prime de 6000 € pour l'embauche d'un apprenti maintenue jusqu'à 2027

Nous vous l'annoncions il y a quelques semaines. Fin 2022, les pouvoirs publics ont acté un changement du montant de la prime pour l'embauche d'un apprenti. De manière unilatérale et quel que soit l'âge du candidat, la prime versée aux entreprises pour la signature d'un contrat en alternance passait à 6000 €.

 

Sitôt cette première annonce faite, une seconde émise dès le début de 2023 annonçait que ce dispositif était maintenu quoiqu'il arrive jusqu'en 2027, soit, la fin du quinquennat en cours. 

Objectif à atteindre : 1 million de contrats signés par an d'ici 2027

Il faut souligner que ce dispositif de prime de 6000 € n'était au départ valable que pour l'année 2023. Les pouvoirs publics se gardaient la possibilité de le modifier en fin d'exercice. 

 

Toutefois, un défi restait à remporter. La signature d'au moins 1 millions de contrats dans les années qui viennent. Cette marche est quasiment en passe d'être atteinte. Les chiffres de l'année dernière ne sont pas encore connu. Cependant, les espoirs tablent sur plus de 800 000 contrats signés. L'objectif reste donc à portée de main.

 

Il ne s'agit pas de la première modification apportée à cette disposition. A la fin du premier confinement, l'Etat avait revu sa copie en proposant alors des règles d'attribution complexes. En premier lieu, cette "aide unique" passait au statut d'"aide exceptionnelle". 

 

Ensuite, la prime ne concernait que les entreprises avec un effectif sous la barre des 250 personnes.

L'employeur percevait alors 4125 € la première année, 2000 € la deuxième année et 1200 € pour la dernière.

Une annonce qui confirme l'ambition de développer l'alternance

Conjointement, les ministères du travail et de la formation avaient déjà annoncé leur volonté de maintenir cette prime dans le temps. Les chiffres de l'apprentissage étant en hausse depuis plusieurs années, le travail effectué sur ce segment de l'emploi semblait porté ses fruits. 

 

Si les chiffres de signature de contrats d'apprentissage n'ont pas encore été publiés pour l'année 2022, l'exécutif table sur une croissance comprise entre 10 et 15% par rapport à 2021, année où 730 000 contrats avaient été conclu.

 

Enfin, au-delà des chiffres encourageants, les centres de formation souhaitent s'engager davantage dans une démarche de qualité accompagnant cette progression.